Suzanne Delacoste

De Wikivalais

Sommaire

Années de naissance et de décès

1913-1963


Biographie

Suzanne Delacoste, bien qu'originaire de Monthey, est née à Rio Negro (Brésil) en 1913, où son père travaillait comme ingénieur. Elle poursuit ses études à Monthey au pensionnat Saint-Joseph, et séjourne à Vienne et en Angleterre.

Plus tard elle devient journaliste à Lausanne et collabore à la Nouvelle Revue de Lausanne. Elle a encore collaboré au journal Curieux entre 1940 et 1950, dans lequel elle a écrit de nombreuses nouvelles.

Egalement écrivaine, elle rédige des romans et des nouvelles. Femme écrivant sur la destinée des femmes, ses héroïnes luttent dans un monde d'hommes et vont au-delà des convenances pour finir souvent tragiquement, vaincues par le pouvoir masculin.

Suzanne Delacoste est morte en 1963 à Lausanne.

Ses archives, dont un manuscrit d'un roman encore inédit, sont déposés au Centre de recherches sur les lettres romandes à l'Université de Lausanne.


Bibliographie

Une sélection d'ouvrages:

  • Monthey, Neuchâtel : Edition du Griffon, 1962
  • Pavane pour l'amour manqué, Lausanne : Rencontre, 1954
  • Fédora et la solitude, Paris : Flammarion, 1948
  • Les jardins clos, Genève : Ed. Du Cheval ailé, 1945


Pour en savoir plus


Sources

  • Roger Francillon (dir.), Histoire de la littérature en Suisse romande", vol. 3 (de la seconde guerre aux années 1970), Lausanne : Payot, 1998, pp. 316-317.
  • Isabelle Quinodoz, Ecrivains contemporains du Valais romand; essai de bibliographie, Sion : Annales valaisannes, 1977, p. 60.


Outils personnels
Autres langues