Steppes

De Wikivalais

En remontant la vallée du Rhône à partir de Martigny, on remarque sur les coteaux ensoleillés, parmi les cultures, les chênaies et les pinèdes, des surfaces de roches ou d'herbes jaunies. C'est le domaine de la steppe, milieu le plus sec de Suisse. L'aridité parvient à empêcher le développement des arbres. Elle résulte non seulement du climat, mais aussi de la pente et du sol, souvent mince et caillouteux, donc peu apte à retenir les eaux de pluie. Dans notre pays, les steppes constituent une exclusivité du Valais et des Grisons. De nombreuses plantes qui leur sont liées ne s'observent que dans ces régions.

A priori, le terme de steppe fait penser aux confins du désert ou aux vastes plaines d'Asie centrale: chaleur de l'été continental, longues herbes ondulant dans le vent, galop de chevaux… Cette végétation particulière se retrouve plus près de chez nous dans quelques coins semi-désertiques de la péninsule ibérique ou du Midi de la France. Visiter une steppe valaisanne, c'est voyager un peu dans toutes ces régions. C'est vivre une ambiance méridionale. C'est découvrir une flore originale exceptionnellement riche, des plantes jamais vues jusqu'ici, des espèces souvent rares et méconnues du grand public. Pour faire connaissance avec la steppe, n'importe quel bas-coteau bien ensoleillé entre Martigny et Fiesch peut faire l'affaire. Il suffit de trouver un milieu naturel, ce qui n'est pas toujours facile parmi les vignes.

Bibliographie

  • Philippe Werner, La Flore, Martigny, 1988

Articles connexes



Outils personnels