Roger de Bons

De Wikivalais

Sommaire

Années de naissance et de décès

1838-1886


Biographie

Roger de Bons est né le 1er août 1838 à Saint-Maurice. Il est le deuxième fils de Charles-Louis de Bons.

Il commence ses études au collège de Saint-Maurice et les poursuit au lycée à Sion. Une fois son diplôme en poche, il étudie le génie civil à l'Institut polytechnique de Vienne. Après deux ans dans la capitale autrichienne, il est atteint du typhus, ce qui le force à l'inactivité. Durant 6 longues années, il est cloué sur son lit. Il finit par guérir, mais il n'a pas pu terminer ses études et n'a plus aucune carrière devant lui, ne devant pas faire d'effort excessif. Il travaille alors comme secrétaire au département des Ponts et Chaussées. C'est à cette époque qu'il développe son goût pour la littérature et l'histoire.

Roger de Bons a écrit bon nombre d'ouvrages historiques, des biographies valaisannes et a traduit l' Histoire du Valais du Père Furrer. Il s'est en outre essayé à la poésie et a écrit des "nouvelles ou récits champêtres pleins de poésie et de fraîcheur qui l'on fait apprécier comme écrivain".[1]

Il a collaboré également à la rédaction de l'ouvrage Suisse historique et pittoresque.

Il est mort en 1886.


Bibliographie

Une sélection d'ouvrages:

  • La Grotte aux Fées près Saint-Maurice (Valais), Fribourg : Impr. Catholique Suisse, 1882
  • Histoire du Valais, Traduction en allemand de l'ouvrage du père Furrer, Sion : A. Galerini, 1873


Sources

  1. Journal de Genève, 15.10. 1886, p. 2.
  • Jules-Bernard Bertrand, Le Valais: étude sur son développement intellectuel à travers les âges, Sion : C. Mussler, 1909, pp. 171, 193-194.
  • Henri Bioley, Les poètes du Valais romand; anthologie, Lausanne : Imprimerie J. Couchoud, 1903, pp. 115-120.



Outils personnels
Autres langues