Préhistoire

De Wikivalais
Intérieur d'une maison néolithique

En Valais comme ailleurs, la connaissance des époques préhistoriques est liée aux seuls documents archéologiques, souvent ténus. Les archéologues se trouvent en présence d’éléments disparates d’un puzzle qu’il s’agit de reconstituer.

Pour les périodes les plus reculées, la datation dépend des sciences de la nature – géologie, stratigraphie, palynologie, … – et de l’emploi des méthodes radiométriques (carbone 14…). Des problèmes de datation se posent alors bien souvent.

Le niveau de précision augmente à mesure que l’on approche de notre ère mais les méthodes d’analyse et les documents utilisés induisent parfois un certain flou chronologique et un schématisme qu’il est souvent difficile de dépasser.

Dans ce contexte, seules des évolutions sur le long terme sont perceptibles. En Valais, elles s’articulent autour de deux grandes ruptures : le passage d’une économie de prédation (chasse et cueillette) à une économie de production (élevage et apiculture) au début du Néolithique et l’implantation permanente en moyenne montagne avec l’utilisation de tous les étages d’altitude au cours de l’Age des Métaux.

Ces ruptures vont modifier profondément les sociétés préhistoriques. Les travaux agricoles exigent une certaine sédentarité, ce qui entraîne le développement des premiers villages permanents ou semi-permanents. Par ailleurs, la répartition des terres cultivables et les stratégies de stockage nécessitent une relative cohésion sociale, prélude à une hiérarchisation plus marquée, qui transparaît de manière tangible à la fin du Néolithique. L’augmentation du nombre de gisements archéologiques observés en Europe permet de déduire un rapide accroissement de la population.

Des progrès technologiques ont lieu : la métallurgie et l’artisanat se développent et permettent notamment l’élaboration d’outils et de parures ; la céramique fait son apparition. Les échanges avec les régions voisines s’intensifient et des changements de coutumes se répercutent sur les populations locales.

Relativement bien documentée en Valais, le Préhistoire n’a pourtant pas encore livré tous ses secrets et les découvertes faites ces dernières années apportent des contributions intéressantes à la compréhension de cette période. Les recherches se poursuivent donc et des publications font régulièrement le point sur cette première étape de l’histoire valaisanne.


Bibliographie

  • Histoire du Valais, Annales valaisannes 2000-2001, Sion, 2002


Articles connexes


Outils personnels
Autres langues