Pouvoirs au Moyen Age

De Wikivalais
Proclamation des sept Dizains

Depuis les années 1330, certains équilibres sont rompus et les pratiques économiques sont assez fondamentalement modifiées. Ces changements ont lieu en même temps que d’autres évolutions, qui touchent à l’architecture des pouvoirs et à la situation politique qui sont l’un des aspects les mieux connus de l’histoire du Valais, à la charnière du Moyen Age et des Temps modernes.

Les pouvoirs se répartissent alors selon des critères géographiques et politiques. Ainsi, à l’ouest du canton, la pression savoyarde va s’alléger après la bataille de la Planta en 1475. Le contrôle de la Savoie cesse et le Valais passe sous la souveraineté de l’évêque de Sion et des Patriotes. A l’est, on voit progressivement l’affirmation d’une petite principauté dont les comtes-évêques de Sion sont les maîtres. Le pouvoir se partage alors entre l’évêque et un Conseil (le Conseil du Pays) représentant ses sujets, les Patriotes. Des figures emblématiques comme Walter Supersaxo, évêque de Sion, viennent marquer la physionomie politique du Valais à la fin du Moyen Age. Les transformations dues aux crises démographiques et économiques qui affectent le Valais durant cette période vont s’avérer favorables au renforcement du cadre institutionnel local, les « communautés », qui profitent ainsi de l’affaiblissement des seigneurs.

Bibliographie

  • Histoire du Valais, Annales valaisannes 2000-2001, Sion, 2002

Articles connexes



Outils personnels