Philippe Farquet

De Wikivalais

Sommaire

Années de naissance et de décès

1883-1945

Biographie

Né à Martigny en septembre 1883 Philippe Farquet souffrait d'une surdité précoce. Devant la difficulté de comprendre les autres, il se lança dans la lecture. Il avait la passion du savoir et a appris en autodidacte le latin, les sciences naturelles, l'histoire.

A la mort de son père, il hérita de son commerce, mais le liquida et partit travailler comme botaniste à l'Hospice du Grand-Saint-Bernard. Plus tard, en 1922, il obtint de devenir oblat dans la congrégation, ce qui lui permit de se consacrer à ses passions sans plus de souci d'ordre matériel. Philippe Farquet a aussi été le bibliothécaire de la congrégation. Il resta à l'hospice jusqu'en 1928, avant de descendre à la maison de la Prévôté à Martigny.

Il a appartenu dès son plus jeune âge à plusieurs sociétés. Il est ainsi entré à la Murithienne à 19 ans. Suivent ensuite la Société suisse de Botanique, la Société Vaudoise des Sciences naturelles, la Société botanique de Genève, la Société bâloise des sciences naturelles (membre correspondant), de la société de la Flore valdôtaine et de la société d'histoire du Valais romand. Ses ouvrages concernent d'ailleurs principalement ses domaines.

Oblat du Saint-Bernard, botaniste, historien, Philippe Farquet fut aussi publiciste. Il contribua notamment au Bulletin de la Murithienne et aux Annales valaisannes, ainsi qu'à l'Echo illustré, l' Almanach du Valais, Les Echos de Saint-Maurice, La Cordée, le Journal forestier suisse et l' Armorial valaisan.

Il écrivit aussi dans les quotidiens valaisans, sous le pseudonyme d'"Alpinus" dans le Nouvelliste et de "L'Archiviste" dans le Confédéré.

Ses articles ont été réunis après sa mort par le Chanoine Pellouchoud dans un volume intitulé Martigny, chroniques, sites et histoire.

Bibliographie

Une sélection d'ouvrages:

  • La meunière des artifices, Martigny : Association pour la sauvegarde du patrimoine de Martigny, 1987, 12p.
  • Martigny: chroniques, sites et histoire, Martigny : Ville de Martigny, 1953, 405p.

Découvrez et empruntez les œuvres de Philippe Farquet disponibles à la Médiathèque Valais

Pseudonyme

A collaboré à

Pour en savoir plus

Sources

  • Bulletin de la Murithienne, 100 (1983), pp. 13-14.
  • Marie-José de Rivaz, Léon Imhoff, "Bibliographie des travaux de Philippe Farquet (Alpinus)", in Annales Valaisannes, 3 (1947), pp. 272-292 *Léon Dupont Lachenal, "Philippe Farquet", in Annales Valaisannes, 4 (1945), pp. 491-496.
  • Gazette de Martigny, 22 (1985), p. 15.
  • Ignace Mariétan, "Philippe Farquet", in Bulletin de la Murithienne, 62 (1944/45), pp. 215-216. version numérisée dans le catalogue RERO Doc
  • Confédéré', 8 juin 1945.
  • Jules-Bernard Bertrand, "La littérature valaisanne contemporaine", dans Echos de Saint-Maurice, 40(1941), p. 149.




Outils personnels
Autres langues