Petit-duc scops

De Wikivalais

Tout petit rapace nocturne, le petit-duc scops (otus scops) ne hantera bientôt plus les coteaux valaisans. En effet, il souffre de la destruction de ses sites de nidification, les vergers hautes tiges.

Sommaire

Identification

Tout petit rapace nocturne, avec deux petites aigrettes surmontant sa tête ronde. Le mielleur moyen de le reconnaître est sans doute son chant : une note flûtée, quelque peu monotone, répétée pendant la nuit.

Habitat

Vergers à hautes tiges, entrecoupés de haies sauvages, de vieux arbres isolés sont les éléments d'un habitat idéal. Il se nourrit de grands insectes (comme la grande sauterelle verte tettigonia virdissima, mais aussi de petits passereaux et reptiles. Les arbres (pommiers principalement) doivent être pourvus de cavités, pour élever les jeunes.

Reproduction

La femelle pond environ 4 oeufs dans la cavité. Après l'éclosion, le couple s'occupe des jeunes pendant 3 à 4 semaines. Il n'y a qu'un ponte par année.

Menaces

La destruction des vieux arbres, la construction de villas sur leurs territoires, l'élimination des gros insectes, ... sont autant de dangers. Cependant, la pose de nichoirs est bénéfique et la population valaisanne profite de certaines revitalisation, mais sa disparition est proche malheureusement, en effet, les chanteurs se comptent sur les doigts de la main.

Sources

  • Lionel Maumary, Laurent Vallotton, Peter Knaus : Les oiseaux de Suisse



Outils personnels