Monique Tornay

De Wikivalais

Sommaire

Biographie

Née en 1934 à Saint-Maurice, Monique Tornay vit à Sion. Après l'Ecole normale elle se dirige vers des études de lettres. Elle fait une licence en lettres à l'Université de Fribourg, elle étudie les langues et littératures romanes à Lisbonne et Madrid. Elle se consacre aussi à l’enseignement.

En 1970, elle part au Burundi et enseigne à l'Université de Bujumbura pendant 4 ans.

Membre du jury littéraire du Prix Michel Dentan, elle collabore à la revue Ecriture. Ses ouvrages, essentiellement des récits, sont basés sur des souvenirs et des évocations. En 1982, elle reçoit le Prix littéraire de la Ville de Genève ainsi que le Prix Edmond-Troillet.

Bibliographie

Une sélection d'ouvrages:

  • Maur l`incomparable frère, Carouge-Genève : Ed. Zoé, 2000
  • Noir continent, Lausanne : L'Aire, 1986
  • Péninsule: lieux dits, Albeuve Suisse : Ed. Castella, 1986
  • Le livre d`heures, Lausanne : L'Aire, 1982

Découvrez et empruntez les oeuvres de Monique Tornay disponibles à la Médiathèque Valais

Pour en savoir plus

  • "Prix Edmond-Troillet", Dans Treize Etoiles, 32, 1982, 12, p. 28.
  • Anne Zirilli, "Auteurs nouveau-nés: Monique Tornay et Martine Chevalier. Toute la vérité", Dans L’Hebdo, 1982, n°14, p. 54-55.
  • Adrien Pasquali, "Lettres romandes: au bord du mystère de l’autre", Dans Journal de Genève, Samedi littéraire III, 15 nov. 1986
  • Culturactif
  • "Monique Tornay" sur le blog de Jean-Michel Olivier

En exergue

L’écrivain, il est vrai, ressemble à son livre. Même gravité chaleureuse, même esprit de sérieux inoxydable, même chape de douceur posée sur une violence calme présente dans le regard... Anne Zirilli

Sources


Outils personnels
Autres langues