Maurice Charvoz

De Wikivalais

Sommaire

Années de naissance et de décès

1865-1954


Biographie

Maurice Charvoz est né le 12 février 1865 à Villette et décédé le 9 mai 1954. Il vit à Villette/Bagnes puis à Martigny. Il est l’arrière-neveu du poète Maurice Besse de Larzes. Il fut novice à l’Abbaye de Saint-Maurice avant de perdre la foi. Par la suite il entreprend des études de sciences à Genève, d’abord momentanément abandonnées avant d’être reprises et finalement conclues par un doctorat à Paris (Sorbonne) en 1926. Négociant malgré lui, journaliste, Dr ès sciences, Maurice Charvoz figure au nombre des fondateurs de l'Ecole libre de Bagnes (1908). Il a également fondé à Bagnes une société de secours mutuels (1895) et est considéré, selon Maurice Terretaz, comme l’un des premiers féministes valaisans.[1] De 1925 à 1929, il est conseiller communal radical à Bagnes et député de l'Entremont (1921-1929), puis, de 1929 à 1933, député socialiste de Martigny au Grand-Conseil. Maurice Charvoz est également l’auteur de quelques recueils de poésie, dans lesquelles percent toutefois un peu de doctrinarisme, [2] et d’ouvrages scientifiques. Maurice Charvoz collabore à quelques publications dont Le Genevois, Le Confédéré valaisan, etc.


Pseudonyme


Bibliographie

Une sélection d’ouvrages:

  • Aux barbares. La rafale : Fils d’Attila, le grand crime, la « Kultur », larmes de sang, le spectre, force et droit, Poèmes : Hachette, 1914
  • Primevères, 1906 (strophes de jeunesse)
  • Les Edelweiss, Paris : A. Bertoud ; Lausanne : A. Lapie, 1906
  • Le Val de Bagnes et ses environs, Sion : F. Aymon, 1891

Découvrez et empruntez les œuvres de Maurice Charvoz disponibles à la Médiathèque Valais


A collaboré à


Sources

  1. Maurice Terretaz, "Charvoz, Maurice", in Dictionnaire historique de la Suisse
  2. Jules-Bernard Bertrand, « La littérature valaisanne contemporaine », in Echos de Saint-Maurice, 1941, 40, p, 148.
  • Almanach, 1955, p. 66-67.
  • André Donnet, "Catalogue des papiers de Maurice Charvoz, (1865-1954), Dr ès sciences à Bagnes, conservés aux Archives cantonales, à Sion, : précédé d'une introduction et d'une note sur sa bibliothèque", dans Annales valaisannes, 1977, p. 161-192. (version numérisée dans RERO Doc).
  • Jean-Marc Biner, Autorités valaisannes, 1848-1977/79: canton et confédération, Sion, 1982, coll. «Vallesia», p. 271.
  • Isabelle Quinodoz, Ecrivains contemporains du Valais romand; essai de bibliographie, Sion : Annales valaisannes, 1977, pp. 48-19.
  • Jules-Bernard Bertrand, Le Valais: étude sur son développement intellectuel à travers les âges, Sion : C. Mussler, 1909, p. 182.


Outils personnels
Autres langues