Marais d'Ardon

De Wikivalais

Le Marais d'Ardon-Chamoson (VS) est un biotope de 18 ha situés au coeur de la plaine du Rhône.

Histoire

Le marais fût mis sous protection en 2005. Cependant, rien n'arrêtera son long assèchement. En effet, les crues du Rhône et de la Lizerne n'existant plus, le marais s'est embroussaillé et les zones d'eau libre ont quasiment totalement disparues. Les pesticides, engrais, déchets, ... n'ont pas arrangé son état. Les oiseaux d'eau n'y trouvaient plus un lieu propice à la reproduction où au repos. C'est ainsi que même les foulques macroules se sont déplacées vers le bac de rétention des eaux de l'autoroute.

La revitalisation

En 2009, ProNatura, les communes d'Ardon et de Chamoson ainsi que l'état ont donné le coup d'envoi des travaux. Tout le marais a été revitalisé, des étangs créés ainsi que des mesures contre l'assèchement qui ont été prises.

L'avifaune du marais d'Ardon

La revitalisation a créé une zone très propice aux oiseaux notamment, qui n'ont pas tardé à investir le lieu. Parmi les plus rares, signalons :

  • Le martin-pêcheur d'Europe (Alcedo atthis), qui y retrouve un biotope de reproduction adéquat. En effet, il s'y reproduit même depuis 2012.
  • Le fuligule morillon, dont un couple y a été vu à plusieurs reprises
  • Le crabier chevelu (Ardéola ralloides), un rare héron de passage qui y a été vu à plusieurs reprises, tout comme ses cousins le bihoreau gris, le héron cendré, et pourpré et l'aigrette garzette. En 2012, deux hérons garde-boeufs, une espece rare en Suisse, y ont été vus.
  • La Gorgebleue à miroir, rare passereau de passage, arborant, comme son nom l'indique, une gorge bien colorée
  • La marouette poussin, rare représentant de la famille des rallidés.


Outils personnels