Mammifères

De Wikivalais

Dans la forêt, la chute des feuilles et le tapis de neige s’allient pour révéler l’existence d’espèces discrètes, souvent invisibles : le passage du renard, le gîte du lièvre. Ces conditions trahissent parfois, tache sombre sur fond blanc, le cerf qui rumine patiemment ou le chevreuil qui grapille quelques feuilles sèches.

Pour demeurer actifs en hiver, la plupart des mammifères doivent maintenir une température corporelle constante. Une couche isolante, de la graisse, un survêtement de qualité, une fourrure ne suffisent pas. Il faut encore pousser le métabolisme et trouver suffisamment de calories. Cachées sous la neige et sous la végétation morte, les musaraignes chassent les détritivores actifs dans la tiédeur produites par la fermentation. A l’instar des reptiles et des batraciens, les chauves-souris, loirs, lérots, muscardins, marmottes ou ours autrefois ont opté pour un long sommeil économe dont la durée varie d’une espèce et d’une région à l’autre .

Bibliographie

  • Pierre-Alain Oggier, La Faune, Martigny 1994

Articles connexes



Outils personnels