Méloé

De Wikivalais

Dans ces parages on verra également l’imposante femelle du méloé, un coléoptère à qui de minuscules élytres, couvrant à peine un quart à un tiers de l’abdomen rebondi, donnant une allure de fourmi géante. Ce coléoptère pond des milliers d’œufs dans trois ou quatre trous et laisse à ses larves le soin de grimper sur une fleur pour s’agripper au premier insecte de passage. Seules les larves ayant choisi une abeille trouveront à leur convenance puisque le méloé se développe en mangeant le miel.

Bibliographie

  • Pierre-Alain Oggier, La Faune, Martigny 1994

Article connexe



Outils personnels