Louis Poncet

De Wikivalais

Sommaire

Années de naissance et de décès

1898-1959

Biographie

Le chanoine Louis Poncet est né à Genève le 4 octobre 1898 d'une famille originaire du Dauphiné. Son frère est le peintre-verrier Marcel Poncet. Il étudie d'abord à l'Institut Florimont à Genève, puis au Collège de l'Abbaye de Saint-Maurice. Il entre à l'Abbaye comme novice en 1917. Après une licence en théologie, il enseigne cinq ans au Collège St-Maurice.

Louis Poncet est par la suite envoyé par sa communauté en Extrême-Orient, dans des missions en Annam et aux Indes, entre 1928 et 1931.

De retour en Suisse, il est nommé curé de Finhaut, et fonde le "Théâtre valaisan". De 1940 à 1949 il est curé de Saint-Maurice, puis aumônier du Pensionnat Saint-Joseph à Monthey. Louis Poncet a été reçu bourgeois d'honneur de Finhaut.

Les écrits du chanoine Poncet sont principalement des pièces de théâtre. Son oeuvre la plus significative est la transposition à la scène de La séparation des Races de Charles-Ferdinand Ramuz, jouée en 1939, et dédiée à Henri-Louis Mermod, éditeur attentif du poète vaudois. Il écrit sa première pièce, inspirée de la montagne et de ses drames, "L'avalanche", qui est publiée en 1933 par les Echos de St-Maurice, comme d'autres de ses pièces et contes. Ses pièces de théâtres lui permettent d'écrire des études de moeurs, et à travers elles, de mettre en garde contre les unions désassorties, la soif des spéculations et de mettre en avant l'attachement au sol.

Dès 1951, il devient le rédacteur du Bulletin missionnaire de l'Abbaye de St-Maurice L'Echo du Sikkim. Il collabore aussi à la Feuille d'Avis de Monthey.

Bibliographie

Une sélection d'ouvrages:

  • La divine équipée de Monsieur Vincent, Saint-Maurice : Œuvre de Saint-Augustin, 1941
  • Un tiers de mulet, Lausanne : F. Roth, 1938
  • L'auberge du Génépi ou La mariée en sabots, Lausanne : F. Roth, 1938
  • L'avalanche, Lausanne : Ed. du Verseau, Roth et Sauter, 1933

Découvrez et empruntez les œuvres de disponibles à la Médiathèque Valais

A collaboré à

Pour en savoir plus

Sources

  • Annales valaisannes, 1 (1977), pp. 100-102.
  • Echos de St-Maurice, 1959, pp. 272-284.
  • Isabelle Quinodoz, Ecrivains contemporains du Valais romand; essai de bibliographie, Sion : Annales valaisannes, 1977, pp. 100-102
  • Jules-Bernard Bertrand, "La littérature valaisanne contemporaine", dans Echos de Saint-Maurice, 40(1941), p. 152.
  • Jules-Bernard Bertrand, Annales valaisannes, 1933, p. 209.




Outils personnels
Autres langues