Librairie Caspar (ou Gaspard) Mussler

De Wikivalais

Sommaire

Lieux d'activités

Sion, Mayens de Sion, Loèche-les-Bains

Éléments d'histoire

Caspar ou Gaspard Mussler (1870-1949) naît en 1870. Très jeune, il est employé à Lausanne dans une librairie. Il s'établit ensuite à Sion. Etabli à la rue de Lausanne[1], il édite entre 1900 environ et 1933[2]. Il est encore inscrit comme libraire dans l'Indicateur du Valais de 1945-1948[3]. Il cède son commerce à un de ses deux fils, Edouard. Il meurt le 26 juin 1949[4].

Dénominations

C. Mussler, Mussler

Nombre d'ouvrages publiés recensés

8

Date de publication du premier ouvrage repéré

1900

Date de publication du dernier ouvrage repéré

1933

Remarques

Parmi les documents recensés se trouve la Légion thébéenne (1901) de Jules Gross. Or, la mention d'édition qui figure sur l'ouvrage est la suivante : "G. Mussler". Le prénom de Mussler s'abrégeait, semble-t-il, par un "C" ou par un "G". Mussler a publié Le Valais : étude sur son développement intellectuel à travers les âges de Jules-Bernard Bertrand (1909). Il a édité également, en 1933, La voix de nos montagnes, la leçon de nos croix de Pierre Evéquoz.

Sources

  1. L'Indicateur du Valais, 1899-1900, p. 36
  2. Bibliographie valaisanne sur fiches désormais intégrée sur le catalogue en ligne RERO Valais
  3. L'Indicateur du Valais, 1945-1948, p. 488
  4. Décès de Gaspard Mussler. - In : Feuille d'Avis du Valais. - Sion. - 1949, 74, p. 2



Outils personnels