Jules Gross

De Wikivalais

Sommaire

Biographie

Jules Gross est né à Martigny-Bourg le 5 juin 1868. Il est le neveu de Louis Gross. Il fait ses études littéraires à Sion, Saint-Maurice, Brigue et Einsiedeln. A 20 ans il entre dans la Congrégation du Grand-Saint-Bernard. Il séjourne une première fois à l'hospice entre 1888 et 1894. C'est sur les hauteurs du col qu'il se découvre auteur. Il y commence l'écriture de son premier livre, un drame poétique, Au Grand Saint Bernard, qui est édité en 1899. Le but de cet œuvre est d'obtenir les moyens pour ériger une statue dédiée à Saint Bernard de Menthon. Celle-ci est réalisée et dressée en 1904.[1]

En descendant du col, il devient vicaire d'abord à Vollèges puis à Martigny. En plaine, Jules Gross achève son premier livre et écrit des poèmes et un drame sur le martyre de la Légion Thébéenne.

En 1901, il est nommé vicaire de Lens. Il y rencontre Charles-Ferdinand Ramuz. Par la suite, pour soulager une santé fragile qui ne supportait plus les rigueurs du Saint-Bernard, Jules Gross est de nouveau vicaire de Martigny, puis aumônier à l'ancienne école d'agriculture d'Ecône, où il poursuit son activité littéraire. En 1904, il fonde la Société d'abstinence et de tempérance.

Le chanoine Jules Gross est mort le 24 juin 1937 à l'hôpital de Martigny.

Prix

  • Prix de l'Académie française, pour l'ensemble de son œuvre, 1935

Bibliographie

Une sélection d'ouvrages:

  • Maman Marguerite, Neuchâtel : Attinger, 1934
  • Au berceau du Rhône, Lausanne : Delacoste&Borgeaud, 1930
  • Hugonette. Légendes du Valais romand, Lausanne : Spes, 1925
  • Le bon vieux Valais, Sion : Gessler, 1907
  • Théoduline, Paris : Fischbacher, 1906
  • Saint-Maurice et la Légion Thébéenne, Fribourg : Grand-Saint-Bernard, 1900
  • Couronnes de roses, Einsiedeln : Benziger, 1900
  • Au Grand-Saint-Bernard, Lille, Paris : Soc. De Saint-Augustin, Desclée de Brouwer, 1899

Pour en savoir plus

Sources

  1. Archives du Grand-Saint Bernard, cote AGSB 5214,l
  • Jean-Bernard Bouvier, L'oeuvre de Jules Gross, poète valaisan, chanoine régulier du Grand-Saint-Bernard, Genève : Ed. du Mont-Blanc, 1960, pp. 24-31.
  • Isabelle Quinodoz, Ecrivains contemporains du Valais romand; essai de bibliographie, Sion : Annales valaisannes, 1977, pp. 68-73.
  • Jules-Bernard Bertrand, Le Valais: étude sur son développement intellectuel à travers les âges, Sion : C. Mussler, 1909, pp. 178-181.
  • Henri Bioley, Les poètes du Valais romand; anthologie, Lausanne : Imprimerie J. Couchoud, 1903, pp. 193-210.


Outils personnels
Autres langues