Jean Graven

De Wikivalais

Sommaire

Biographie

Originaire de Zermatt, Jean Graven est né le 27 avril 1899 à Sion. Il obtiendra la bourgeoisie d'honneur de la capitale valaisanne en 1971.

Après des études classiques à Sion, il fait son droit à Genève puis à Berne, obtenant son doctorat en 1927. Sa thèse s'intitulait Essai sur l'évolution du droit pénal valaisan. Il est ensuite nommé greffier au Tribunal des Assurances à Lucerne, puis juge à la Cour de Cassation de Genève.

Dans les années 1940, il est nommé professeur de droit à Genève (doyen de 1943 à 1969 et recteur de 1963 à 1965) et présente des conférences dans de nombreux pays. Les Nations Unis le nomment pour la poursuite, l'extradition et le jugement des auteurs de crimes de guerre et contre l'humanité, et représente la Suisse au procès de Nuremberg. En outre, le gouvernement impérial d'Ethiopie l'appelle comme jurisconsulte en 1953.

Jean Graven est également Chevalier de la Légion d'honneur et Docteur honoris causa des universités de Rennes, Lyon, Liège et Fribourg-en-Brisgau.

Il a écrit de nombreux ouvrages, de tous genres, allant du droit à l'histoire en passant par la poésie et la traduction. Il traduit ainsi en 1934 le roman de Cécile Lauber Péché contre les petits et collabore avec le musicien Georges Haenni (1896-1980) au Jeu pour la première Fête valaisanne des vendanges. Il est également l'auteur d'une traduction du poème Les Alpes d' Albrecht Haller.

Son œuvre poétique exalte son pays, ses mœurs, ses légendes, ses montagnes. Après le Jeu, il désire entreprendre une Symphonie valaisanne, pour rendre honneur à sa terre, pour la garder en mémoire et s'en rapprocher. Le premier volume de cette symphonie paraît en 1941 sous le titre Pays en fleurs, et reçoit le prix du Salon romand du livre. Les règlements du conflit mondial qui s'achevait en 1945 l'ont tenu par la suite un peu éloigné des Belles-Lettres.

Jean Graven est mort en 1987.

Il a fait don de sa bibliothèque à la Bibliothèque cantonale du Valais, l'actuelle Médiathèque Valais.

Bibliographie

Une sélection d'ouvrages:

  • Noble contrée, Lausanne : Gonin, 1964
  • Bréviaire du vigneron. Essai de poésie populaire, Sierre, Amacker-Exquis, 1943
  • Images d'Espagne, Montreux : L'Aigle, 1942
  • Pays en fleurs, Neuchâtel : Baconnière, 1941 (La symphonie valaisanne 1)
  • Réhabilitation de "noble et héroïque " Antoine Stockalper, chevalier de l'Eperon d'or, capitaine en Piémont et gouverneur de Saint-Maurice, Sion : Mussler, 1927

Pour en savoir plus

  • Réception du professeur Jean Graven à la bourgeoisie d'honneur de la ville de Sion le 22 octobre 1971, Sion : Bourgeoisie de Sion, 1972.
  • Réception du professeur Jean Graven à la bourgeoisie d'honneur de la ville de Sion le 22 octobre 1971, Sion : Bourgeoisie de Sion, 1972.
  • Véronique Maret, La collection d'ouvrages bibliophiliques de Monsieur Jean Graven: intégration dans les collections de la Bibliothèque cantonale et établissement d'un catalogue descriptif: introduction et rapport de travail, Sion, 1984

Sources

  • Dominique Poncet, "Graven, Jean", in Dictionnaire Historique de la Suisse
  • Isabelle Quinodoz, Ecrivains contemporains du Valais romand; essai de bibliographie, Sion : Annales valaisannes, 1977, pp. 65-68.
  • Jules-Bernard Bertrand, "La littérature valaisanne contemporaine", dans Echos de Saint-Maurice, 40(1941), pp. 94-96.
  • Alain Nicollier, Henri-Charles Dahlem, Dictionnaire des écrivains suisses d'expression française, Genève : Ed. GVA, 1994, 2 vol., 448-449.



Outils personnels
Autres langues