Jean Daetwyler

De Wikivalais

Sommaire

Années de naissance et de décès

1907-1994

Biographie

Jean Daetwyler est né en 1907 à Bâle. Sa famille s'installe à Bulle en 1913, le père de Jean ayant été engagé à la fabrique de chocolat de Broc. C’est à 7 ans qu’il prend ses premiers cours de musique, et qu'il apprend le violon. En 1922 Jean Daetwyler écrit la première partie d'un conte: "à travers le Monde scolaire". Bien que souhaitant se consacrer entièrement à la musique, Jean doit suivre les cours de l'Ecole de commerce, dont il sort diplômé en 1927.

Cette année-là, une fois son diplôme en poche, il se rend à Paris pour étudier la musique. Il suit d’abord le conservatoire national supérieur de musique, puis la Schola cantorum et l’école César Franck. Durant ses études, il subvient à ses besoins en s’engageant dans divers ensembles musicaux. Il devient même musicien dans un cinéma muet.

Parallèlement, il déploie une intense activité journalistique. Dès 1932 il est correspondant du journal de Fribourg La Liberté. Cette collaboration durera jusqu'en 1936.

En 1933 il rentre brièvement en Suisse pour se marier avec Augusta Célina Folly, dont il aura 3 enfants.

En 1938, après avoir obtenu les diplômes de Composition, de Direction d'orchestre, de Contrepoint et fugue et Chant grégorien, il rentre en Suisse. Il décroche la place de directeur de l’harmonie municipale de Sierre, la Gérondine. Pendant la guerre, il joue dans des ensembles militaires et compose des oeuvres folkloriques pour la radio.

En 1946, Jean Daetwyler rencontre le cinéaste amateur Roland Muller. Avec Aloys Theytaz, les trois hommes vont animer la vie culturelle sierroise.

Créateur des fêtes du Rhône à Sierre, il fonde en 1949 le conservatoire cantonal de musique à Sion.

Toujours à la tête de la Gérondine, le compositeur arrange le célèbre Tiger Rad pour harmonie, qu'il fait interpréter par son orchestre au festival de Saxon de 1952. Ce sera d'abord un scandale, puis un triomphe. Avec Jean Daetwyler, La Gérondine obtiendra plus tard la mention "excellent" pour son interprétation de Une nuit sur le Mont-Chauve à la Fête fédérale de musique en division excellence.

En 1962, il fonde le groupe "Les Zachéos", qui renouvellera l'expression du folklore en Valais.

En 1971, Sierre ayant reçu le Prix de l'Europe, il écrit le Chant de l'Europe, sur une texte de Maurice Zermatten. Deux ans plus tard il reçoit la bourgeoisie d'honneur de Sierre.

Petit à petit la retraite approche. En 1978 Jean Daetwyler quitte la direction de la Gérondine, après 40 ans de bons et loyaux services. Puis en 1981 il quitte la direction de la Sainte-Cécile, qu'il a dirigée pendant 39 ans. Finalement en 1992 il dirige pour la dernière fois le choeur "La Chanson du Rhône".

Il continue toutefois son oeuvre de composition: en 1986 il compose la cantate pour les championnats du monde ski de Crans-Montana de 1987.

En 1994 il est victime d'une attaque cérébrale et meurt à l'hôpital de Sierre le 4 juin.

Prix

  • Prix de la Fondation Ruenzi 1973
  • Prix rhodanien de la musique 1947

Bibliographie

Une sélection d'ouvrages:

  • Croches et anicroches en pays valaisan, Sierre : Ed. Monographic, 1984

Découvrez et empruntez les oeuvres de Jean Daetwyler disponibles à la Médiathèque Valais

Découvrez et empruntez ce que la Médiathèque Valais possède en lien avec cet auteur

A collaboré à

Pour en savoir plus

Sources



Outils personnels
Autres langues