Jean-Marc Theytaz

De Wikivalais

Sommaire

Années de naissance et de décès

1955-

Biographie

Né le 6 novembre 1955 à Nendaz, Jean-Marc Theytaz vit à Bramois. Après une licence en Lettres obtenue à l'Université de Fribourg, il travaille comme stagiaire (1984-1986) puis comme journaliste au Nouvelliste et Feuille d'Avis du Valais. En 1986 il devient membre actif du Répertoire professionnel de l'Association de la presse valaisanne. Il devient en 2003 secrétaire de rédaction centrale.

Il se consacre également à la poésie, à la prose poétique et à la nouvelle. Ses écrits ont principalement des thèmes liés à "la nature, à ses lumières, à ses nuances, à ses variations".[1] Il est membre du Jury-concours littéraire pour les jeunes valaisans de l’Association valaisanne des Ecrivains depuis plus de dix ans. Il a reçu plusieurs prix dont le Prix de la Renaissance française par Maurice Métral en 1994-1995.

Peintre à ses heures, il pratique l'aquarelle et la gouache, et a exposé ses oeuvres entre autres à la galerie Supersaxo (Martigny), à la Treille (Sion) et à la Tour lombarde de Conthey.

Prix

  • Prix de l'Association valaisanne des écrivains (AVE), 2009 et 2004
  • Prix de la Renaissance française, 1994-1995
  • Mérite culturel de la commune de Nendaz, 1992
  • Prix Poésie de l'AVE, 1989

Bibliographie

Une sélection d'ouvrages:

  • Paysages arrêtés, Sierre : Ed. Monographic, 2003
  • Saisons intérieures, Sierre : Ed. Monographic, 1999
  • La voix des âges, Savièse : Ed. Valmedia, 1987
  • Litanies de l`arrière-saison, Genève : Poésie vivante, 1981
  • Discussion, Basse-Nendaz : Ed. Pollux, 1980
  • Transparences du quotidien, Genève, Ed. Slatkine, 2018


Découvrez et empruntez les oeuvres de Jean-Marc Theytaz disponibles à la Médiathèque Valais

A collaboré à

Pour en savoir plus

  • Roland Delattre, "Un auteur valaisan: Jean-Marc Theytaz", dans Résonances, 7 (1989/90), p. 39-40.
  • Le blog de l'auteur

En exergue

  • Chez Jean-Marc Theytaz, la poésie représente la liberté, les moments forts de son exaltation, son intériorisation mise à nu, face à son métier de journaliste, où il doit décrire une situation qui n’est pas sienne. [Roland Delattre]

Sources

  1. Weblittera


Outils personnels
Autres langues