Jean-Marc Lorétan

De Wikivalais

Sommaire

Biographie

Né en 1940 à Sion, Jean-Marc Lorétan passe une partie de son enfance au Cameroun et en Valais chez son oncle et sa tante. Ses grands-parents l’emmènent ensuite chez eux à Montreux. En 1956, il s’installe à Lausanne. Il vit également à Zürich.

La fin de sa vie est marquée par la maladie, ce qui ne l'empêche pas de beaucoup voyager. Sa dernière oeuvre, Vivre étranglé, raconte ses dernières années.

Il décède d’un cancer le 3 octobre 1993. Il s’est consacré à la poésie, au roman et aux courts textes en prose. Ses archives littéraires sont déposées auprès de la Fondation Mémoire éditoriale.

Bibliographie

Une sélection d'ouvrages:

  • Vivre étranglé: chronique circulaire d'un temps mort, Lausanne : L'Age d'Homme, 1991
  • Le sourd-muet, Lausanne : L'Age d'Homme, 1987
  • L'arche des noyés, Lausanne : Piantanida, 1983
  • Je ne crois plus au sept jours que Dieu fait, Lausanne : L'Aire, 1980
  • Le grand air, Lausanne : L'Age d'Homme, 1975

Découvrez et empruntez les oeuvres de Jean-Marc Lorétan disponibles à la Médiathèque Valais

Pour en savoir plus

  • Claude Frochaux, "Hommage à Jean-Marc Lorétan (1940-1993): le passant du grand air", in Passe-Muraille, 1993, 10, p.5.
  • Jean-Louis Kuffer, "Lorétan au may littéraire: poésie et cornet surprise", in Tribune Le Matin, 1982, 17 mai, p. 10.

En exergue

Il laisse, comme un sillage, une oeuvre mince, délicate, pleine de pudeur et de sensibilité Claude Frochaux

Sources


Outils personnels
Autres langues