Imprimerie Studer et Vincent

De Wikivalais

Sommaire

Lieux d'activités

Martigny, Monthey

Éléments d'histoire

En 1896, Eugène Studer et Joseph Vincent, ouvriers de l'imprimerie Félix Aymon à Sion, s'installent à Martigny, à la rue des Hôtels, pour l'impression du Confédéré, confiée auparavant à Louis Hignou, puis à Joseph Beeger. Le premier est typographe, le second conducteur de machines. La même année, ils ouvrent une autre succursale à Monthey. En 1899, Studer et Vincent se séparent. Studer demeure seul jusqu'à ce qu'il parte à l'étranger, en 1902. L'entreprise est dès lors administrée par Jules Pierroz, receveur de la commune. En 1903 celui-ci la cède à Adolphe Imhof qui déménage à la rue des Lavoirs[1][2][3].

A collaboré à

Sources

  1. Chronologie des imprimeurs-lithographes et des imprimeries du Valais / [Léon Imhoff]. - In : Annales valaisannes. - Saint-Maurice. - Série 2, t. 4, année 15 (1940), n° 1, p. 24-26 (version numérisée sur le catalogue RERO Doc)
  2. Centenaire de la Valaisanne : Martigny et Saillon, les 23 et 24 septembre 1989 / [FST-SLP] ; [conception, rédaction Germain Imholz, Armand Bochatay et Bernard Remion]. - [S.l.] : [s.n.], 1989 (Monthey : Impr. Montfort). - p. 19
  3. Les périodiques, l'imprimeur et les libraires du Valais à l'époque du Département du Simplon : 1810-1813 / Léon Imhoff. - In : Annales valaisannes, II, 10, 1957, p. 149-172



Outils personnels
Autres langues