Imprimerie Louis Advocat

De Wikivalais

Sommaire

Lieux d'activités

Sion, Sierre


Éléments d'histoire

Successeur de son père, Joseph-Antoine Advocat, Louis reprend l'entreprise familiale. En 1840, il ouvre à Sierre une seconde imprimerie. Dès le 1er janvier 1843, il imprime le Courrier du Valais.[1][2][3] La plaquette intitulée Centenaire de la Valaisanne affirme que Louis Advocat cesse ses activités éditoriales en 1844[4]. Louis Advocat imprime pourtant encore en 1849 un brûlot de Benjamin Borloz intitulé Les commandements du Dieu de la république rouge. A défaut d'autres explications, il est possible qu'un éventuel successeur ait utilisé sa raison sociale.

Dénominations

Impr. L. Advocat, L. Advokat


Nombre d'ouvrages publiés recensés

2

Date de publication du premier ouvrage repéré

1847


Date de publication du dernier ouvrage repéré

1849

A collaboré à

Sources

  1. Centenaire de la Valaisanne : Martigny et Saillon, les 23 et 24 septembre 1989 / [FST-SLP] ; [conception, rédaction Germain Imholz, Armand Bochatay et Bernard Remion]. - [S.l.] : [s.n.], 1989 (Monthey : Impr. Montfort). - p. 8, 20
  2. Bibliographie valaisanne sur fiches désormais intégrée sur le catalogue en ligne RERO Valais
  3. Une grève dans l'imprimerie à Sion en 1845 / Léon Imhoff. - In : Annales valaisannes. - Sion. - 1949, 74, p. 2 (version numérisée sur le catalogue RERO Doc)
  4. Centenaire de la Valaisanne : Martigny et Saillon, les 23 et 24 septembre 1989, Monthey (Imprimerie Montfort), 1989.



Outils personnels
Autres langues