Graphie commune pour les patois valaisans

De Wikivalais

La graphie proposée a pour but de permettre l'écriture et la lecture de tous les patois valaisans selon un même système. Elle est conçue comme un outil de mise en valeur des patois, considérés comme éléments du patrimoine linguistique, dans leur diversité et leurs caractères communs.

Le système sur lequel elle est construite n'est pas destiné à se substituer aux traditions locales et habitudes personnelles, qui, par leur histoire, leur vitalité et leur adéquation aux patois, font elles-mêmes partie du patrimoine. Sa vocation est au contraire de fonctionner en bonne complémentarité avec elles, en servant surtout dans les contextes où plusieurs patois sont réunis : recueils de textes littéraires, transcriptions d'enregistrements, retranscriptions d'écrits existants, présentations de patois dans une optique comparative, etc.

Parmi les graphies les plus étroitement apparentées, on peut mentionner celle du Centre d'études francoprovençales René Willien, proposée par Ernest Schüle pour les patois valdôtains et devenue la graphie officielle du Bureau régional pour l'ethnologie et la linguistique de la Vallée d'Aoste (BREL), ou la graphie de Conflans de Gaston Tuaillon pour les patois savoyards. Des graphies régionales existent en Suisse romande aussi, comme la graphie gruérienne, celle de Simon Vatré pour le Jura, ou celle du Conteur vaudois. Une graphie commune faisait défaut jusqu'ici en Valais, du fait en particulier de la très grande diversité des patois de ce canton.

Les principes qui la constituent prennent appui sur les traditions régionales existantes ; comme elles, ils se fondent sur la prononciation. Ils donnent une importance particulière à l'accent du mot, dont la place est déterminante pour la compréhension.

Sources

  • L'Ami du Patois, année 36, n° 143 (septembre 2009), p. 93-103.

Notes

  1. Auteurs de la graphie commune : Raphaël Maître (raphael.maitre@unine.ch) et Gisèle Pannatier (1983 Évolène).
    Ont également participé à son élaboration : les membres du Comité de la Fédération cantonale des Amis du patois; Anne Beaujon, Éric Fluckiger et Christelle Godat, Glossaire des patois de la Suisse romande (Université de Neuchâtel) ; Daniel Elmiger, Institut de recherche et de documentation pédagogique (IRDP, Neuchâtel) ; Andres Kristol, Centre de dialectologie et d'étude du français régional (Université de Neuchâtel) ; André Lagger, Université populaire de Crans-Montana ; et Bernard Bornet, président du Conseil du patois.

Articles connexes



Outils personnels