Graphie commune pour les patois - Texte illustratif

De Wikivalais
Mèrsí Merci

On peték mòss dè gran valoûr :
Mèrsí ; èssóoude bén lo koûr.
Y'è komòdo a rètènén.
A hlék kyé l’avouè, fé dè bén.

Che tó ou l’avouéire choèn,
Fâ lo mèrètâ, è komèn.
Komèn tó pou lo rèmarkâ,
Y'è pèrtòtt, mâ fâ lo kókâ :

Dèn lo chorréire dè l’ènfàn
Kan tó li bàlye bén la màn.
Dèn lè-j-ouèss dè ta marréïn-na
Kan tó li fé pâ dè péïn-na.

Dèn lè paròle dou vején
Che tó l’îdze kan y'a bèjouén.
Hlè pòss dè hlék ky'è mâ fotóp.
Va lo trovâ ón zor nyolóp !

Dèn lo koûr dè hlék ky'è cholètt,
Mîmo che sték chë y'è moètt.
On yâzo, tó l’â ènvetâ ;
Chèn, luék, pou jyamê plyó l’óblyâ.

Dèn la pâye dou bón patrón
Kan l’ovrí y'è pâ tra ronchón.
Dèn lo travaly dou bónn ovrí
Kan sték dou patrón y'è konprí.

Chouîr, dèn la rèkonyèchénse
Di parèn, vyò, chén dèfénse,
K’i-j-éhro, t’â pochóp ouardâ,
Che stou chë tè l’an dèmandâ.

Kan t’â la santé ky'è bòna,
T’â la plyó groûcha fortóna.
Adòn, fê tè pâ dè soussí.
Tó poutt arrí dëre mèrsí.

Andrí Lagyèr

Un petit mot de grande valeur :
Merci ; il réchauffe bien le cœur.
Il est facile à retenir.
A celui qui l’entend, il fait du bien.

Si tu veux l’entendre souvent,
Il faut le mériter, et comment.
Comme tu peux le remarquer,
Il est partout, mais il faut l’observer :

Dans le sourire de l’enfant
Quand tu lui donnes bien la main.
Dans les yeux de ta femme
Quand tu ne lui fais pas de peine.

Dans les paroles du voisin
Si tu l’aides quand il a besoin.
Sur les lèvres du malade.
Va le trouver un jour nuageux !

Dans le cœur de l’isolé,
Même si celui-ci est muet.
Un jour, tu l’as invité ;
Cela, lui, ne peut jamais plus l’oublier.

Dans la paie du bon patron
Quand l’ouvrier n’est pas trop râleur.
Dans le travail du bon ouvrier
Quand celui-ci du patron est compris.

Certainement, dans la reconnaissance
Des parents, vieux, sans défense,
Qu’à la maison, tu as pu garder
Si ceux-ci te l’ont demandé.

Quand tu as la santé qui est bonne,
Tu as la plus grosse fortune.
Alors, ne te fais pas de souci.
Tu peux aussi dire merci.

André Lagger
"Ton trésor est là où est ton coeur"

Sources

  • L'Ami du Patois, année 36, n° 143 (septembre 2009), p. 93-103.

Articles connexes



Outils personnels