Glossaire des patois de Suisse romande

De Wikivalais

L’institut du Glossaire des patois de la Suisse romande existe depuis plus d’un siècle. Il voit le jour en 1899 sous l’impulsion des linguistes Louis Gauchat, Jules Jeanjaquet et Ernest Tappolet. Par intérêt scientifique et historique pour la fragmentation dialectale extrême des patois romands, ils vont récolter tous les matériaux : témoignages écrits, littérature patoise, documents d’archives et recueils lexicographiques, mais aussi témoignages oraux par le biais d’enquêtes par correspondance ou sur place, au cœur du peuple romand. Les trois chercheurs vont récolter des milliers de fiches fournissant autant d’indications sur le vieux langage, ses expressions et sa syntaxe, que sur la société et ses divers aspects thématiques.

Depuis sa création, Le Glossaire des patois de la Suisse romande publie également des fascicules où se trouvent recensés par ordre alphabétique tous les mots patois connus. Il arrive aujourd’hui à la lettre G. Les articles du Glossaire ont été conçus de façon à rendre compte de façon optimale de l'extraordinaire diversité linguistique de la Suisse romande. Selon la pertinence et la documentation disponible, les articles peuvent s'étoffer d’illustrations, planches et cartes linguistiques. En opposition avec un dictionnaire monolingue, le Glossaire des patois de la Suisse romande est soumis à l’impératif de rendre compte, pour chaque mot, de tous les dialectes concernés.

Pour en savoir plus

Article connexe



Outils personnels