Gilberte Favre

De Wikivalais

Sommaire

Années de naissance et de décès

1945-

Biographie

Originaire de Saint-Martin (Val d'Hérens) et de Bussigny-près-Lausanne, Gilberte Favre est née à Sion le 2 octobre 1945. Elle vit aujourd'hui entre Sarreyer dans le Val de Bagnes et Lausanne, après avoir résidé à Bussigny de nombreuses années.

Gilberte Favre commence à écrire à l’âge de 12 ans. En 1960, on peut lire sa première publication dans la presse. Elle publiera également ses premiers poèmes dans ces années-là.

Elle suit une formation commerciale à l'Institut St-Joseph à Monthey avant d'exercer le métier de journaliste.

En 1965, elle est membre passive de l'Association de la presse valaisanne, puis membre active RP dès 1967. Elle est transférée à l'Association de la presse neuchâteloise en 1969 et à l'Association de la presse vaudoise en 1970.

De 1965 à 1967, Gilberte Favre suit son stage de journalisme au Journal et feuille d'avis du Valais et de Sion. De 1969 à 1973, elle est grand reporter pour L'Illustré. Elle est notamment chargée de l'information sur le Moyen-Orient, partie du monde dans laquelle elle a voyagé durant quatre mois en 2CV en 1967.

Le Liban devient sa "patrie de coeur". Elle y séjourne à plusieurs reprises jusqu'à aujourd'hui, notamment en 1974 avec Corinna Bille, Maurice Chappaz et le photographe Oswald Ruppen. En 2009, elle y donne une série de causeries sur Corinna Bille dans des écoles publiques et des bibliothèques. En 1988, elle avait publié un récit retraçant les témoignages d'enfants victimes de la guerre qu'elle a recueillis au Liban: L'Hirondelle de vie, chronique des enfants du Liban.

En tant que journaliste, Gilberte Favre a également collaboré à la revue Treize étoiles, au Nouveau Quotidien, à 24 HEURES, au journal Le Temps, au Journal de Genève et à Ecriture. Pendant six ans, elle dirige l'édition en langue française de la revue Panorama, publiée par l'Union des banques Raiffeisen. Puis, pendant quinze ans, elle assume la responsabilité rédactionnelle de la seule revue forestière suisse de langue française, La Forêt.

Parallèlement à sa carrière journalistique, elle se consacre à l'écriture littéraire. Avec Jean-Marc Lovay, Jean-Daniel Coudray et Alphonse Layaz, elle crée la Société des jeunes écrivains valaisans. En 1966 paraît son premier recueil de poèmes (en prose), Suicide du bonheur. Suit en 1968 le récit de son voyage en Moyen-Orient, intitulé Inch'allah. Son premier roman, Requiem pour une enfance paraît en 1983 aux éditions Clin d'oeil. Elle publie régulièrement poèmes, récits, romans. Elle est également l'auteure de deux biographies, l'une de Corinna Bille, l'autre de René Spahr. En 1998, elle publie un ouvrage historique intitulé Mémoire de Sion : la vie quotidienne, 1850-1950.

En 1972, Gilberte Favre se marie avec Noureddine Zaza, politicien, écrivain et pédagogue kurde. Ils auront un enfant en 1973: Chango Valéry. Son mari s'éteint en 1988.

Elle s'engage en faveur du peuple kurde en créant un prix attribué aux journalistes qui traitent du devenir de ce peuple.

En 2011, elle participe au Salon international francophone du livre de Beyrouth au Liban.

Bibliographie

Une sélection d'ouvrages :

  • Des étoiles sur mes chemins, Vevey : l'Aire, 2011.
  • René Spahr, humaniste et pionnier, Lausanne : Ed. Z, 2004
  • Survivre, Lausanne : Ed. Z, 2003
  • Comme un acte de mémoire, Vevey : L'Aire, 2000
  • Mémoire de Sion, la vie quotidienne 1850-1950, Lausanne : Ed. Z, 1998
  • Une vie entre parenthèses, Yverdon-les-Bains : Editions de la Thièle, 1991
  • L'Hirondelle de vie, chronique des enfants du Liban, Vevey : L'Aire, 1988
  • Requiem pour une enfance , Lausanne : Ed. Clin d'oeil R. Marmillod, 1983
  • Inch'allah, Genève : Perret-Gentil, 1968 [épuisé]
  • Suicide du bonheur : proses, Genève : Perret-Gentil, 1966 [épuisé]

Découvrez et empruntez les oeuvres de Gilberte Favre disponibles à la Médiathèque Valais

Remarques

Deux textes inédits:

  • Gilberte Favre, "Ma mère", dans Le Temps, 5 juin 1999.
  • Gilberte Favre, "Frères et soeurs de notre temps", dans dimanche.ch, 4 juin 2000.

A collaboré à

  • Journal et feuille d’avis du Valais
  • Tribune de Genève
  • La Feuille d'Avis de Neuchâtel
  • L'Illustré
  • Construire
  • Panorama Raiffeisen
  • Le journal de Genève
  • Coopération
  • Ecriture
  • Le Nouveau Quotidien
  • La Forêt
  • Le Temps

Pour en savoir plus

Sources





Outils personnels
Autres langues