Forêt

De Wikivalais

La forêt couvre 17 % de la surface du canton. En réalité, il n’y a pas une mais plusieurs forêts, très différentes du point de vue composition, productivité et dynamique. Des aulnaies les plus humides aux chênaies les plus sèches, des pinèdes des bas-coteaux aux peuplements d’aroles en altitude, le Valais présente une grande variété de boisements. Les forêts vierges sont exceptions: l’homme a coupé des arbres partout, même dans des endroits apparemment inaccessibles. Mais dans la plupart des cas, ces exploitations n’ont pas modifié fondamentalement la composition des peuplements. Le canton comporte donc une forte proportion de forêts naturelles, proches de l’état sauvage.

Comparativement aux autres régions de Suisse, le Valais comporte peu de forêts de feuillus. C’est que les arbres à feuilles présentent, à taille égale, une surface d’évaporation plus grande que les résineux et, de ce fait, souffrent davantage de la sécheresse. Ils ont d’autre part tendance à occuper les meilleures terres, justement celles que les hommes ont défrichées en premier. Leur domaine de prédilection se situe dans le Bas-Valais, région qui échappe aux périodes de sécheresse prolongées et aux gels par trop sévères.

Bibliographie

  • Philippe Werner, La Flore, Martigny, 1988

Articles connexes



Outils personnels