Emergence du libéralisme

De Wikivalais

En créant une inégalité des citoyens dans la gestion des affaires publiques et en supprimant la représentation proportionnelle à la Diète, la Constitution de 1825 sanctionne l’hégémonie d’une petite oligarchie. Elle renforce également le pouvoir des dizains regroupés dans une unité cantonale fédérative à caractère fortement décentralisé et, de ce fait, prétérite les cinq dizains du Bas-Valais, dont la population représente, en 1821, 47,3% de celle du canton. Compromis entre la tendance réactionnaire du Haut-Valais et les aspirations du Bas-Valais, la Constitution de 1815 porte en germe les troubles qui vont agiter le canton dans la première moitié du XIXe siècle.

Les revendications se cristallisent autour du combat du Bas-Valais en faveur de l’égalité des droits et des aspirations des élites bourgeoises à une reconnaissance politique et à une amélioration de leur situation économique qui pousse insensiblement la population à se rebeller contre les nantis. Les tensions, d’abord locales, s’étendent à une partie importante du Bas-Valais en 1831, pour s’exprimer, dès 1833, à l’échelon cantonal. C’est dans ce contexte que le mouvement libéral émerge et se structure.

Bibliographie

  • Histoire du Valais, Annales valaisannes 2000-2001, Sion, 2002

Articles connexes


Outils personnels