Edmond Bille

De Wikivalais

Sommaire

Années de naissance et de décès

1878-1959

Biographie

Edmond Bille est né le 24 novembre 1878 à Valangin, dans le Val-de-Ruz. Il suit d’abord les cours du gymnase scientifique de Neuchâtel avant de s’inscrire à l’Ecole des beaux-arts à Genève. De 1895 à 1897, il est à l’ Ecole nationale des arts décoratifs et académie Julian à Paris.

Edmond Bille arrive en Valais en 1900 et s’établit d’abord à Chandolin avant de s’installer à Sierre dès 1904, avec sa première épouse, Elise Mayor. C’est à Sierre qu’il va rencontrer sa deuxième femme, Catherine Tapparel. Il est le père de Stéphanie Corinna Bille et de René-Pierre Bille. Neuchâtelois mais aussi Valaisan, Edmond Bille était un voyageur. Il a ainsi résidé au Portugal entre 1935 et 1942, et a voyagé en Italie, Hollande, Norvège, Ecosse, Islande. Ce dernier pays inspirera son premier livre, Cap au Nord.

Pendant la Première Guerre Mondiale il s’engage et publie Au Pays de Tell, et fonde l’ Arbalète, un journal satirique. A travers ce journal Edmond Bille prit part aux débats sur le pacifisme, l'art suisse, la modernité, l'art décoratif et religieux (membre du conseil de direction de L'Oeuvre, 1923-1936; Commission fédérale des arts appliqués, 1925-1936).

Edmond Bille avait plus d’une corde à son arc : Peintre de genre et paysagiste ; graveur, affichiste et illustrateur (Ramuz, Gonzague de Reynold, Rilke) ; verrier et décorateur (vitraux et décors monumentaux à Sierre, Martigny, Fully, Chamoson, Saint-Maurice, Lausanne, Saint-Blaise) ; politicien radical puis socialiste en Valais, il est également écrivain, journaliste et critique d'art (parfois sous le pseudonyme de Pierre Bertol). Il a publié entre autres un carnet de voyage en Islande et des souvenirs autobiographiques.

En 1939, 40 ans après avoir découvert Chandolin (Anniviers), il y est reçu bourgeois d’honneur.

Bibliographie

Une sélection d’ouvrages:

  • Les clous dans la mazze, Lausanne : Ed. de l'Arbalète, 1944 (pseud. Pierre Bertol)
  • Thalassa, La Chaux-de-Fonds : Ed. des Nouveaux Cahiers, 1943
  • Les heures valaisannes, Berne : Soc. suisse des bibliophiles, 1931
  • Cap au Nord, Genève : A. Jullien, 1929

Découvrez et empruntez les œuvres d’Edmond Bille disponibles à la Médiathèque Valais

Pseudonyme

A collaboré à

  • L’Arbalète

Pour en savoir plus

Les documents liés à la production d'Edmond Bille dans le catalogue RERO Valais

Sources

  • Pascal Ruedin, « Bille, Edmond », in Dictionnaire Historique de la Suisse.
  • Dictionnaire biographique des artistes suisses , pp. 111-112.
  • C.-A. Künzi, Edmond Bille, mémoire de licence, Neuchâtel, 2001.
  • M. Hiroz-Farquet, Edmond Bille, mémoire de licence, Fribourg, 1997.
  • P. Ruedin, Edmond Bille, mémoire de licence, Lausanne, 1991.
  • B. Wyder, Edmond Bille, cat. expo. Martigny, 1979.
  • Isabelle Quinodoz, Ecrivains contemporains du Valais romand; essai de bibliographie, Sion : Annales valaisannes, 1977, pp. 12-15.
  • Jules-Bernard Bertrand, "La littérature valaisanne contemporaine", dans Echos de Saint-Maurice, 40(1941), p. 151.
  • Bibliographie.
  • Fonds d'archives (Archives de l'Etat du Valais).




Outils personnels
Autres langues