Description des Alpes valaisannes

De Wikivalais

Les géologues ont découpé le territoire suisse en différentes zones:

  • La zone externe s’appelle chez nous zone helvétique ; elle occupe la rive nord du Rhône jusque bien au-delà de la frontière bernoise.

Dans l’Helvétique, la limite socle – couverture ne présente que des complications modérées. La couverture a subi d’importantes déformations au cours desquelles elle a été poussée vers l’extérieur où elle s’est accumulée. En direction du nord-ouest, vers le Jura, l’Helvétique passe progressivement à des zones plus externes encore, où la plaque européenne n’a pas subi de déformation.

  • La zone interne, dite chez nous la zone pennique s’étale au sud du Rhône, la limite entre les deux unités ayant déterminé le tracé du fleuve sauf dans la portion occidentale, où elle se dirige vers l’Italie par le val Ferret.

Socle et couverture sont plissés ensemble ; schématiquement dit, des anticlinaux de socle sont reliés entre eux par des synclinaux étroits et profonds de couverture sédimentaire.

  • La zone orientale, ou austroalpine n’affleurerait qu’en Italie s’il n’y avait pas un témoin épargné par l'érosion. Il a son importance, puisque les grands sommets du Valais y sont sculptés et, chez nous, cet Austroalpin isolé porte le nom de nappe de la Dent-Blanche. Il s'agit du bord de la plaque africaine qui a perdu une partie de sa couverture, partie vers l'avant.

Bibliographie

  • Marcel Burri, Les roches, Martigny, 1994

Articles connexes


Outils personnels