Cicindèle

De Wikivalais

Grimpant le sentier qui mène à Tourbillon, parcourant un chemin agricole en terre battue sur le coteau de Chermignon, arpentant les sables du Rhône de Finges ou de la Borgne à Combioula, cheminant sur un sentier alpestre, on aperçoit souvent de petits trous dans le sol. La présence de fourmis n’explique pas tout. La cincidèle, un véritable bijou émeraude qui s’enfuit sous les pas, est un prédateur de fourmis inféodé au sol nu : dans bien des endroits elle ne vit que sur les sentiers! Son vol de fuite ne l’amène jamais très loin. Avec un peu d’attention et de précautions, il est facile de suivre ce coléoptère, de l’approcher au point de voir ses terribles mandibules de tueur redoutable. Sa larve s’enfouit dans un trou vertical, parfaitement rond et sans monticule de terre, où elle attend ses proies.

Bibliographie

  • Pierre-Alain Oggier, La Faune, Martigny 1994

Article connexe



Outils personnels