Chronologie du Valais - Moyen âge

De Wikivalais

Une sélection des événements marquants de la période médiévale, de 475 à 1475.


515

  • 22 septembre : Inauguration solennelle de l'abbaye de St-Maurice d'Agaune. Le roi burgonde Sigismond, après sa conversion à la religion catholique, fonde l'abbaye d'Agaune à l'instigation de Maxime, évêque de Genève et de saint Avit, évêque de Vienne; il veut créer un monastère national pour convertir les Burgondes ariens; la louange perpétuelle sera rapidement introduite; Sigismond dote l'abbaye de nombreux domaines, dont en Valais ceux de Conthey, Sierre, Loèche, Bramois (?). La règle de saint Augustin sera adoptée dans le deuxième quart du XIIe siècle.

En 534

  • Le Valais passe dans l'orbite des rois francs et échoit, sans doute, au roi Théodebert.

Entre 549 et 585

  • Transfert du siège épiscopal de Martigny à Sion, peut-être à la suite de l'agression de 565 ou du raid lombard de 574.

563

  • Enorme éboulement du mont Tauredunum (peut-être le Grammont) et destruction de villages.

585

  • Héliodore est évêque; il porte, le premier, le titre d'évêque de Sion.

Au VIIIe siècle

  • Première attestation du culte de saint-Théodule en Valais, dans la crypte carolingienne de l'église du même nom, à Sion.

VIIIe-IVe siècle

  • Des populations germaniques pénètrent dans le Haut-Valais (Conches, Lötschental), apportant avec elles leur langue, de laquelle dériveront les dialectes allemands actuels.

773

  • Juillet : Un corps de l'armée de Charlemagne franchit le Mont-Joux pour aller combattre les Lombards

Vers 812-820

  • Première mention connue du monastère-hospice de Bourg-Saint-Pierre.

839

  • Mai-juin : Première mention du "comté du Valais", lors du partage de l'empire carolingien à Worms; le Valais passe alors dans les mains de Lothaire qui reçoit la partie orientale de l'empire.

940

  • Les Sarrasins ravagent le monastère-hospice de Bourg-Saint-Pierre et occupent Saint-Maurice.

999

  • Rodolphe III confie la charge de comte à l'Eglise de Sion.
La donation de 999:
à Cudrefin, le roi de Bourgogne Rodolphe III donne à l'évêque Hugues et à ses successeurs le pouvoir comtal en Valais pour le récompenser de ses services féodaux. L'évêque pourra désormais exercer les droits comtaux en matière monétaire, fiscale, militaire et judiciaire et en retirer les revenus qui leur sont attachés (régales). Cette donation est inaliénable.
D'autres documents permettent de conclure que le comté devait s'étendre de la source du Rhône jusqu'à une croix dressée au bord de la "route de la vallée" (la croix d'Ottan). Cette donation, qui n'était pas unique à l'époque, aura d'importantes conséquences pour l'histoire du Valais. les velléités d'indépendance de la noblesse, la lutte contre la Savoie, les revendications des patriotes pour la suprématie du pouvoir n'auraient jamais pris corps si l'évêque de Sion n'était pas devenu aussi comte, c'est-à-dire chef temporel.

Vers 1032

  • Le Valais devient terre impériale, à la suite du passage du royaume de Bourgogne aux mains de l'empereur Conrad le Salique; chaque nouvel évêque recevra ses droits comptaux (régales) de l'empereur (immédiateté impériale); à certains moments, l'empereur chargera les comtes de Rheinfelden (1057), les ducs de Zähringen (1157) et les comtes de Savoie de procéder à cette mise en fonction (investiture), ce qui contribuera à augmenter momentanément l'influence de ces familles sur le Valais.

Au milieu du XIe siècle

  • Saint-Bernard d'Aoste (+1081/1086)(qu'une tradition tardive et invérifiable appelle de Menthon) fonde l'église-hospice de Saint-Nicolas, sur le col du Mont-Joux (Grand-Saint-Bernard); il faudra attendre 1125 pour trouver la première mention de l'église dans les textes et 1127 pour connaître le nom du prévôt.

1153

  • 26 février : Première mention connue de l'église de Saint-Pierre-de-Clages (prieuré bénédictin dépendant de l'abbaye d'Ainay à Lyon), construite dans la première moitié du XIe siècle.

1176

  • 5 janvier : L'empereur Frédéric Ier prend sous sa protection l'hospice du Mont-Joux, tout comme le fera son fils Henri VI en 1191 et 1192.

1177

  • 18 juin : Le pape Alexandre III place l'hospice du Mont-Joux sous la protection du Saint-Siège.

1188

  • Février : Jean de Bremble, moine à Cantorbéry, traverse le Mont-Joux; il en laisse un récit saisissant.

Vers 1217

  • Déclaration des droits de l'évêque Landry de Mont et des habitants de Sion, formant la première charte communale de la ville.

Vers 1219

  • L'évêque Landry promulgue les premiers statuts synodaux connus du diocèse de Sion; il s'agit d'un ensemble de prescriptions à l'intention du clergé pour l'aider dand l'administration des sacrements, la célébration du culte, la vie des clercs, le gouvernement des paroisses.

En 1228

  • Le titre de notaire est porté par Hugues, chanoine de Saint-Maurice; c'est la première mention connue de ce titre en Valais.

1239

  • 20 juillet : Amédée IV de Savoie accorde au bourg de Sembrancher les plus anciennes franchises connues du Valais savoyard; il octroie, entre autres, l'organisation d'une foire annuelle et d'un marché hebdomadaire; les foires ne semblent avoir débuté que vers 1271-1272; les franchises seront renouvelées le 12 novembre 1322 par le comte Amédée V.

1255-1257

  • Date du plus ancien fragment de registre de chancellerie de Sion.

1260

  • 5 septembre : A la suite d'une campagne militaire, Pierre II de Savoie impose à l'évêque Henri Ier de Rarogne un échange de possessions; l'évêque renonce à ce qu'il possède en aval de la Morge de Conthey et le comte à ce qu'il a en amont; des combats opposeront toutefois les troupes de l'évêque à celles de Pierre II de Savoie jusqu'en juin 1266.

1266

  • Premier testament connu en Valais, celui du doyen de Valère, Aymon de Venthône.
  • 9 octobre : Première mention connue d'un plaid général, en l'occurrence celui de Conches qui se tenait deux fois par an sous la présidence du major de Viège; les fonctions principales du plaid sont le rappel de la coutume et la justice; dans certaines seigneuries, les plaids dureront jusqu'au milieu du XIVe siècle.

1271

  • Décembre : Le comte de Savoie accorde des franchises aux hommes de Saillon, avec le droit de tenir un marché.

1272

  • Première mention connue d'une léproserie à Sion

1275

  • Registre du notaire impérial Martin de Sion, contenant 185 actes; le plus ancien registre de notaire public conservé en Suisse; on a aussi conservé plusieurs registres de la chancellerie de Sion de la première moitié du XIVe siècle concernant le Valais central, Naters, Viège.

1280

  • Des routes hydrauliques verticales fonctionnent dans l'Entremont pour actionner des moulins.

Vers 1285

  • Un fourneau à fer est exploité dans le val Ferret.

Vers 1290

  • Fondation de l'hôpital de la Vierge Marie, à Sion (Pratifori).

1297-1298

  • L'évêque Boniface de Challant fait bâtir le château de Tourbillon, à Sion; on peut encore y admirer les fresques de la chapelle Saint-Georges, qui datent des années 1320-1340.

Début du XIVe siècle

  • Fondation de l'hôpital Saint-Georges par un bourgeois de la ville, à Sion.

1304

  • 23 mars : L'évêque Boniface fonde à Brigue un hospice de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

1314

  • 29 juillet : Un litige entre le vidomne de Viège nous apprend l'existence d'une foire annuelle dans cette ville, le 10 août.

1323

  • Sion est la plus grande ville du diocèse avec 2000 habitants environ.

1324

  • 26 janvier : Le comte Edouard autorise l'établissement d'un marché hebdomadaire à Conthey.

1325

  • 18 avril : Le juge du Chablais ordonne l'établissement d'un marché hebdomadaire à Conthey.

1331

  • 19 janvier : Fondation de la chartreuse de Géronde par l'évêque Aymon et ses neveux, Pierre de la Tour et Jean d'Anniviers, sur le site d'un ancien prieuré; les chartreux abandonneront les lieux vers 1534.

1342

  • Début juin : Les gens de l'évêque cherchent à s'emparer de Conthey, une possession savoyarde; ils sont battus par des troupes savoyardes appelées en renfort par le châtelain.

1347

  • 22 mai : Première mention connue d'un peintre valaisan: Etienne de Salquenen.

Entre 1348 et 1350

  • Epidémie de peste noire dans le diocèse, la première et la plus violente; elle atteint son paroxysme à Villeneuve en décembre 1348-janvier 1349, à Saint-Maurice en janvier-février 1349, dans l'Entremont en mai-juin et dans le Valais central en juin-juillet de la même année; entre le quart et le tiers de la population adulte disparaît; la peste réapparaîtra de façon régulière dans la seconde moitié du siècle (1360-1361, 1368, 1373-1375, 1382-1384, 1392-1393) et ne disparaîtra que vers le milieu du XVIIe siècle.

Milieu du XIVe siècle

  • Aucuns cas de costumes, premier coutumier connu du Valais; un second coutumier est daté de la première moitié du XVe siècle.

1359

  • Sembrancher devient le chef-lieu de la châtellerie savoyarde d'Entremont, jusqu'alors incluse dans celle de Saxon.

Entre 1370 et 1420

  • La foire de Sembrancher connaît une intense activité liée au commerce des bovins, dont l'élevage spéculatif est en plein essor.

1373

  • 15 janvier : L'évêque Guichard Tavelli rachète le château de la Majorie de Sion pour en faire la résidence épiscopale.

1375

  • 8 août : Antoine de la Tour et ses amis tuent l'évêque Guichard Tavelli en le précipitant du haut de château de la Soie; ils l'accusaient d'avoir envahi le Lötschental, possession des La Tour.

1377

  • 4 octobre : L'évêque inféode la mine de fer de la vallée du Trient à Nantelme, covidomne de Martigny.

Entre 1378 et 1417

  • Durant le Grand Schisme d'Occident, les évêques de Sion ont d'abord suivi l'obédience d'Avignon, avec le soutien des comtes de Savoie, puis celle de Rome, avec l'appui des patriotes.

1384

  • Martigny passe du statut de seigneurie épiscopale à celui de châtellenie savoyarde.
  • Début avril, le Haut-Valais se soulève et expulse l'évêque Edouard qui se réfugie à la cour de Savoie, à Ripaille.
  • Le 21 août, Amédée VII prend la ville de Sion et l'incendie.
  • Les 21-30 août, le Chapitre et les patriotes signent la paix avec le comte de Savoie et l'évêque Edouard, rétabli par Amédée VII: le comte obtient définitivement les enclaves épiscopales de Martigny, Ardon et Chamoson; la Morge de Conthey sert de limite entre le Valais épiscopal et le Valais savoyard jusqu'aux guerres de Bourgogne; il faudra toutefois attendre 1392 pour une paix définitive.

Fin 1385

  • L'évêque Edouard quitte le Valais.

1387

  • Automne, Amédée VII intervient militairement jusqu'à Salquenen.
  • Le 9 octobre, traité de paix de Salquenen entre le comte Amédée VII et la commune de Loèche.

1388

  • le 23 décembre, les Haut-Valaisans remportent une victoire sur les troupes de l'évêque Humbert de Billens, à Viège (Mannenmittwoch); s'ensuivent quatre années de luttes entre les patriotes et l'évêque.

Entre 1389 et 1390

  • Première mention connue d'une horloge mécanique en Valais, à Saint-Maurice.

1399

  • 18 août : Amédée VIII confirme les franchises de Martigny et le droit de tenir deux foires annuelles.

Dès 1400 et durant le XVe siècle

  • La peste continue de frapper le Valais tout au long du siècle: 1401-1402, 1420, 1428-1430, 1436, 1442-1443, 1449, 1451, 1465-1469, 1472, 1475, 1478-1479, 1482, 1485, 1492, 1494-1497.
  • Le système d'irrigation par les bisses se développe fortement, afin de permettre une meilleure exploitation des prairies nécessaires à l'élevage commercial des bovins.
  • Migration de populations haut-valaisannes vers le Valais central.

12 août 1412

  • Fondation d'un hospice à Plan-Conthey, par Pierre de Daillon.

Entre 1415 et 1420

  • Guerre de Rarogne: les communes du Haut-Valais se révoltent contre l'évêque Guillaume V de Rarogne et son bailli; intervention de la Savoie, des Bernois et de la Confédération.

10 juin 1415

  • Les patriotes imposent une convention à l'évêque: ils veulent surveiller la nomination des évêques et donner plus d'importance au Conseil du Pays.

1416

  • Le 5 mai, les patriotes jurent de déposer l'évêque et le bailli.
  • Le 10 mai, l'évêque remet son évêché et ses chateaux dans les mains d'Amédée VIIIé
  • Le 14 octobre, traité de combourgeoisie des communautés d'Ernen et de Münster avec les cantons de Lucerne, Uri et Unterwald, en signe d'indépendance par rapport à l'évêque; Naters et Brigue y adhèrent le 8 août 1417; Viège le 11 août; Sion, Granges et Sierre le 12 octobre.

1417

  • En septembre (?), destruction des châteaux épiscopaux de Montorge, de Tourbillon et de la Soie par les patriotes.
  • Le 1er octobre, avant de gagner Constance, où siège le Concile, l'évêque confie l'administration de son évêché au Chapitre de Sion (pour les affaires spitituelles) et à Rodolphe (pour les affaires temporelles).

1418

  • le 7 octobre, les Bernois tentent d'envahir le Haut-Valais; victoire des patriotes à Ulrichen.

1420

  • Le 7 février, fin de la guerre de Rarogne par la signature de la paix d'Evian.

Entre 1418 et 1437

  • l'archevêque de Kolocza (Hongrie), André dei Benzi de Gualdo, est nommé administrateur du diocèse dès le 6 juin 1418; il deviendra évêque le 20 avril 1431 et mourut le 17 avril 1437.
Durant son épiscopat, A.de Gualdo sera à l'origine de plusieurs oeuvres d'art importantes: les stalles de Géronde, le petit autel de la Vierge dans la chapelle de Gluringen, la reconstruction et la décoration de la chapelle Saint-Martin à Obergesteln (1425), l'orgue de Valère, son propre tombeau dans la cathédrale de Sion.

Entre 1428 et 1436 (?)

  • Le diocèse connaît sa première chasse aux sorciers et sa première vague de procès de sorcellerie; le 7 août 1428, les patriotes édictent à Loèche des statuts contre les personnes pratiquant l'art des sortilèges; de tels statuts seront aussi mis en place par les communautés de Mörel (15 juin 1430) et de Rarogne (13 février 1434); le Valais occidental voit une intense activité de l'inquisiteur dominicain Ulrich de Torrenté en 1428-1429.

1431

  • 7 avril : Première mention connue de la Diète.

1435

  • Pierre Maggenberg reçoit 12 florins pour avoir peint la fresque (Annonciation) du jubé de Valère, sur laquelle on peut voir les plus anciens portraits connus en Valais, ceux de Guillaume de Rarogne et d'Anselme de Faussonay.

Vers 1435

  • Installation d'un orgue à Valère; aujourd'hui il est le seul orgue qu'on puisse encore toucher, parmi ceux dont la composition remonte pour l'essentiel à la construction médiévale originale.

1446

  • 28 janvier  : Acceptation des Articles de Naters par l'évêque Guillaume VI de Rarogne; ils seront annulés le 7 février 1451, après l'élection de l'évêque Henri Asperlin.

Dès 1450 et dans la seconde moitié du XVe siècle

  • Située un peu en amont de Loèche, la limite des langues se déplace vers l'ouest; l'allemand se répand jusqu'à Sion, à la suite de la migration de Haut-Valaisans vers le Valais central.
  • Une deuxième vague de procès de sorcellerie sévit dans le diocèse; parmi ces procès, on retiendra ceux de Françoise Bonvin de Chermignon (1467) et de Peter Eschiller de Münster (1484).

Entre 1457 et 1482

  • Episcopat de Walter Supersaxo (auf der Flüe), d'Ernen, élu le 20 décembre 1457, confirmé par le pape le 28 février 1458, sacré le 4 mars 1459; il mourrut le 7 juillet 1482, à Tourbillon.
Walter Supersaxo (auf der Flüe) fut l'un des évêques les plus marquants du Valais. On lui doit, entre autres, la reconquête du Bas-Valais de 1475-1476, une réforme ecclésiastique et politique [v.1424, 1460], une codification des Statuts du pays [v.vers 1459-1475], la première frappe de monnaie de la part d'un évêque du Valais, une quête annuelle pour l'hôpital des chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem à Salquenen, l'édification d'un bel autel dans l'église d'Ernen, la fondation de la chapelle Sainte-Barbe dans la cathédrale [v.1471]. Il fut, avec son successeur Jost de Silenen, l'instigateur de la germanisation du Valais. Sa pierre tombale se trouve dans la cathédrale de Sion. Les Archives du Chapitre possèdent encore son très beau missel copié en 1462, enrichi de 28 enluminures; on a aussi conservé une partie de sa bibliothèque.

1471

  • 17 septembre : L'évêque Walter Supersaxo fonde, dans la cathédrale de Sion, la chapelle Sainte-Barbe, dotée d'un bel autel gothique.

Vers 1474

  • Le scribe Claude Grobanet copie, à Martigny, plusieurs textes pour Antoine du Châtelard, seigneur d'Isérables, dont le roman Ponthus et la belle Sidoine (fin XIVe-début XVe siècle), le Voyage d'Outremer de Jean de Mandeville, le Lay de paix d'Alain Chartier, les Statuta Sabaudiae (1430).

1475

  • Fin mai : Des hommes du Valais épiscopal attaquent le bourg savoyard de Conthey et emportent du bétail.
  • 7 septembre : L'évêque et VI dizains signent une alliance avec Berne.
  • Fin octobre : Une centaine de Valaisans marchent à nouveau sur Conthey et brûlent quelques bâtiments dans deux villettes.
  • 4 novembre : Les Haut-Valaisans répètent leur attaque sur Conthey et luttent contre la garnison savoyarde du château.
  • 10 novembre : les Haut-Valaisans, appuyés par une troupe de Bernois, bloquent, à Conthey, l'évêque de Genève, Jean-Louis de Savoie. Des troupes savoyardes délivrent l'évêque de Genèv, saccagent Savièse et adressent des lettres de menaces à Sion.
  • 13 novembre : Bataille de la Planta, le gros de la troupe savoyarde marche sur Sion par la plaine, tandis qu'un petit contingent passe par Savièse; les Savoyards incendient la ville basse; arrivée des miliciens des dizains supérieurs et de troupes formées de volontaires bernois, soleurois et fribourgeois; combats et fuite désordonnée des Savoyards poursuivis jusqu'à Conthey. Les jours suivants, les vainqueurs déferlent sur le Bas-Valais jusqu'à Saint-Maurice, prenant ou détruisant 17 châteaux; ils se rendent aussi maîtres de la route du Grand-Saint-Bernard; l'avancement de la saison arrête leur campagne.
  • 29 novembre : Les bourgeois de Martigny prêtent serment à l'évêque de Sion.
  • 1er décembre : Armistice entre le Valais et la Savoie.

1476

  • Yolande de Savoie envoie des troupes sur Saint-Maurice, Martigny et Conthey; les Valaisans les repoussent. Aidés des Bernois, les Valaisans poursuivent des Savoyards jusqu'à Villeneuve; ils sont arrêtés à Chillon et se replient sur Saint-Maurice.
  • 15 mars : Les Valaisans rançonnent Monthey.
  • 16 mars : La ville de Saint-Maurice renonce à la suzeraineté savoyarde pour passer sous celle des VII dizains.
  • Avril : Yolande de Savoie envoie des troupes pour essayer de reprendre Saint-Maurice; les Valaisans, aidés des Bernois et des Fribourgeois, les repoussent avant Aigle, puis à Montreux.
  • 16-17 avril : Les troupes haut-valaisannes battent à Sembrancher et à Martigny des troupes piémontaises.
  • Début juin : 3000 Haut-Valaisans repoussent les Savoyards à Ollon et à Saint-Triphon.
  • 17 juin : Les Haut-Valaisans avancent jusqu'à Evian et attaquent Abondance et Thonon.
  • Fin 1476-début 1477 : des conférences à Fribourg et Annecy s'efforcent de maintenir la paix entre les partis et de trouver des accords.


Bibliographie

  • Jean-Luc Rouiller, Le Valais par les dates : des origines à la bataille de la Planta, Bibliothèque cantonale du Valais, 1995


Outils personnels