Bécassine sourde

De Wikivalais

Rare limicole de la famille des Scolopacidés, elle ne se reproduit pas en Valais. Elle se retrouve cependant en hiver, en bien petit nombre, le long des endroit non gelés.

Sommaire

Identification

De taille variable (environ celle d'un merle), de la couleur des roseaux, avec un long bec (cependant bien moins long que celui de la bécassine des marais). C'est d'ailleurs avec cette dernière que le risque de confusion est grand. Mais :

  • la bécassine des marais s'envole très tôt, tandis que la bécassine sourde se laisse approcher à moins d'un mètre en se tapissant au sol
  • la calotte de la bécassine des marais comporte une raie médiane, celle de la sourde non
  • le bec de la bécassine des marais est beaucoup plus long
Bécassinesourd.jpg

Habitat lors de l'hivernage

Pour l'hivernage, la bécassine sourde a besoin d'un petit terrain humide ou faiblement inondé non gelé. La présence de roseaux permet le camouflage, mais la végétation doit être basse. Elle se borne parfois à quelques mètres carrés, où elle revient chaque année si elle le peut. En Valais, la bécassine sourde hiverne majoritairement dans les canaux, principaux endroits non gelés, mais se trouvent parfois également à Pouta-Fontana, aux Marais d'Ardon, ...

Comportements

La bécassine sourde nichent dans les régions froides. Elle a pour habitude de se tapir au sol, lorsque quelque chose approche et ne s'envole parfois que à quelques centimètres de l'intrus. Certains sites sont désertés à cause des dérangement dûs aux chiens non tenus en laisse.

Sources

  • Paul Géroudet, Limicoles, gangas et pigeons d'Europe


Outils personnels