Bécasse

De Wikivalais

Enfin, la forêt alluviale de saules et de peupliers, avec ses lianes, son sous-bois touffu et son sol temporairement inondé, se donne des airs de forêt amazonienne : c’est le domaine de la bécasse des bois (Scolopax rusticola).

Essentiellement nocturne, la bécasse des bois passe souvent inaperçue. Difficile de la voir à moins de guetter la croule matin et soir, lorsque par les tièdes nuits d’avril à juillet, les mâles patrouillent en larges circuits au-dessus de la forêt, appelant les femelles d’in sip siip caractéristique. Seul limicole forestier, la bécasse doit pouvoir enfoncer son long bec dans un sol humide, à la recherche de vers de terre et autres invertébrés : elle évite donc les pinèdes et les pessières sèches du Valais central, se limitant à Finges et aux forêts de montagnes humides.

Bibliographie

  • Pierre-Alain Oggier, La Faune, Martigny 1994

Article connexe



Outils personnels