André Guex

De Wikivalais

Sommaire

Biographie

André Guex est né le 8 mai 1904, à Vevey. Il est le fils de Jules Guex (1871-1948). Il étudie à l'Université de Lausanne, où il obtient un doctorat en Lettres. Il enseigne au collège puis au gymnase classique à Lausanne (1934-1965).

André Guex a été, sa vie durant, un passionné de navigation et de montagne. Le lac Léman et le Valais sont ses terrains d'exploration. Il a également voyagé, en Finlande, Grèce, Corse. Ces lieux, tant familiers qu'étrangers, seront au centre de ses écrits. Son écriture est celle du poète qui essaie de raconter des événements vécus, des expériences humaines. Selon Jacques Mercanton, " ces pages, qui ne paraissent pas autre chose qu'un compte-rendu, d'une exactitude minutieuse, nous communiquent la poésie d'une aventure".[1]

En 1956 il reçoit le Prix Schiller et en 1983, le Prix des écrivains vaudois pour l'ensemble de son œuvre.

André Guex est également l'auteur du Le demi-siècle de Maurice Troillet (3 volumes, 1971).

Il décède à Vevey le 7 avril 1988.

Distinction

  • Prix Schiller, 1956 (si pour un roman en particulier, le mentionner)
  • Prix des écrivains vaudois, 1983

Bibliographie

Une sélection d'ouvrages:

  • Des mains, des mœurs, des hommes, Vevey : B. Galland, 1979
  • De l'eau, du vent, des pierres, Lausanne : Cahiers de la Renaissance vaudoise, 1969
  • Altitudes, Lausanne : Marguerat, 1957
  • Barrages, Lausanne : Ed. Rencontre, 1956
  • Léman, Lausanne : J. Marguerat, 1947

Pour en savoir plus

Sources

  1. Jacques Mercanton, préface de De l'eau, du vent, des pierres, Vevey : Bertil Galland, 1979, pp. 11-12, cité dans Roger Francillon (dir.), Histoire de la littérature en Suisse romande", vol. 3 (de la seconde guerre aux années 1970), Lausanne : Payot, 1998, p. 326



Outils personnels
Autres langues