1945-1965 : passé ou futur ?

De Wikivalais
Manifestation paysanne, Sion

Les bouleversements matériels qui remodèlent l’espace valaisan après la Seconde Guerre mondiale percutent un monde ancré dans les valeurs paysannes. Ils contribuent à son décloisonnement et préparent les esprits à l’adoption de nouveaux modes de vie. Il s’agit alors de choisir entre l’héritage du passé où les valeurs de la terre dominent et une orientation vers le futur où les progrès économiques et sociaux bouleversent les cadres et les habitudes de vie tout en faisant évoluer les mentalités.

Progressivement, le Valais s’intègre à une économie de marché. L’agriculture passe d’un simple moyen de subsistance à une vocation véritablement commerciale. C’est aussi le moment des grands chantiers alpins avec la construction des barrages qui stimule l’économie et fait oublier la crise de l’après-guerre. Le secteur tertiaire est en plein essor avec le développement des services. Malgré cela, la société reste crispée, les conditions matérielles sont encore difficiles pour bon nombre de personnes issues notamment des milieux populaires et la formation demeure élémentaire. L’Etat intervient en instaurant l’Assurance vieillesse et survivants (AVS) qui sera un élément-clé de la reconstruction morale de la Suisse et en encourageant les logements. On assiste finalement à une tendance de dévalorisation de tout ce qui se réfère au passé et les clivages entre monde urbain et monde campagnard s’accentuent, notamment au niveau culturel. L’émigration devient une préoccupation importante de même que le rôle des femmes dans l’institution familiale, la société et le monde politique.

Bibliographie

  • Histoire du Valais, Annales valaisannes 2000-2001, Sion, 2002

Articles connexes


Outils personnels